Titre

Langue et pouvoir. Les processus de diffusion linguistique vus au travers de la régionalité lexicale.

Auteur Mathilde Cornu
Directeur /trice Hélène Carles (Neuchâtel)
Co-directeur(s) /trice(s) Benoît-Michel Tock (Strasbourg)
Résumé de la thèse Ce travail de recherche a pour but de traiter de la variation lexicale dans les plus anciennes chartes rédigées en français du domaine oïlique oriental, c’est-à-dire pour les régions Lorraine, Franche-Comté, Champagne et Bourgogne. Le genre textuel de l’écrit documentaire se prête particulièrement à ce type d’interrogation car 1) il est moins soumis au phénomène de copie, qui estompe les particularités régionales, que les autres genres, 2) il s’inscrit dans un contexte pragmatique particulier pour lequel les rédacteurs vont avoir tendance à éviter les lexèmes à forte valeur diastratique, et au contraire à privilégier ceux diatopiquement marqués. Il sera question d’établir une nomenclature des régionalismes trouvés en contexte documentaire, pour ensuite les comparer aux régionalismes que l’on peut trouver dans les autres genres, pour des textes rédigés ou copiés dans la même région et à la même époque, afin de faire ressortir l’importance diaphasique des genres textuels dans le phénomène de régionalité. Il s’agira par la suite de rechercher les différents lieux d’écriture d’où sont issus ces textes, en combinant en plus de l’approche linguistique, une analyse paléographique et diplomatique, afin de déterminer quelles sont les normes rédactionnelles privilégiées par chaque scriptorium, et de s’interroger sur les logiques identitaires, autrement dit, quels sont les usages linguistiques privilégiés par le plus haut représentant d’un lieu d’écriture donné.
Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse
URL https://unistra.academia.edu/MathildeCornu
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing