Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Lire et comprendre les sources médiévales et modernes: enjeux et défis pour l’avenir

Dates

20-22 juin 2023

Responsable de l'activité

Noëlle-Laetitia Perret

Organisateur(s)/trice(s)

Prof. Noëlle-Laetitia Perret (Unige), Dr Lionel Dorthe (Archives de l'État de Fribourg), Dr Grégoire Oguey (Archives de l'État de Neuchâtel), Dr Adrien Wyssbrod (Unifr), Dr Ignazio Alessi (Unige), Gavino Scala (Unige)

Intervenant-e-s

8 intervenants externe à confirmer dans la liste suivante:

Prof. Beatrice Pasciuta, Université de Palerme (IT) Dre Marta Cerrito, Université de Palerme (IT) Dr. Francesco Di Chiara, Université de Palerme (IT) Prof. Guido Rossi, University of Edinburgh (UK) Prof. Sarah Menzinger di Preussenthal, Università di Roma Tre (IT) Prof. Emanuele Conte, EHESS, Paris (FR) Prof. Paolo Napoli, EHESS, Paris (FR) Prof. Maciej Mikua, Jagiellonian University (PL) Prof. Krzysztof Fokt, Jagiellonian University (PL) Prof. ukasz Marzec, Jagiellonian University (PL) Dr. Kacper Górski, Jagiellonian University

Description

Cette école d'été, organisée en collaboration avec l'Université de Genève, les Archives de l'État de Fribourg et de Neuchâtel, sera l'occasion pour de jeunes chercheur·e·s de Suisse romande, et d'ailleurs, de contribuer aux réflexions et initiatives concrètes engagées au cœur du projet européen FONTES, consortium réunissant l'Université de Palerme (institution européenne coordinatrice), l'EHESS, l'Université Jagellon de Cracovie et l'Université de Genève. Ce projet FONTES s'articule autour de préoccupations, largement partagées, liées à la pérennisation d'un savoir-faire que requièrent la lecture et l'étude des sources médiévales et modernes. L'élaboration de ce projet repose sur un constat, observé à large échelle : depuis une vingtaine d'années, des centaines de milliers de sources anciennes ont été numérisées et sont désormais facilement disponibles. C'est un trésor à portée de main des chercheurs en général, et des historiens médiévistes et modernistes en particulier. Pourtant, en dépit des apparences, l'exploitation des corpus en ligne semble poser des problèmes et leur consultation ne tire pas encore parti de toutes les potentialités de cette numérisation. En effet, il ne suffit pas que la technologie facilite l'accès aux sources, encore faut-il savoir les déchiffrer. Les documents sont souvent difficiles d'accès en raison de la graphie des anciennes écritures, de l'usage fréquent d'abréviations, et des caractéristiques spécifiques de rédaction des actes anciens. Fort de ce constat, une réflexion collective s'impose pour faire face à ce réel décalage qui existe désormais entre l'évolution technologique et la capacité toujours plus limitée des chercheurs en sciences humaines à utiliser pleinement ces sources.

Cette école d'été souhaite proposer non seulement un espace d'échanges et de collaborations entre des acteurs suisses et européens mais aussi un lieu d'exercices pratiques et de réflexions autour de ces « humanités numériques » au service de la science des manuscrits.

Les doctorant·e·s confronté·e·s à ces défis auront l'opportunité de partager leurs questionnements, entouré·e·s de spécialistes suisses et internationaux, afin de définir une « feuille de route » cherchant à définir les objectifs à viser pour faire face aux défis à venir.

 

 

Lieu

Archives de l’État de Fribourg et Neuchâtel

Information
Places

18

Délai d'inscription 15.06.2023
short-url short URL

short-url URL onepage