Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Monde courtois et thèmes profanes à la fin du Moyen Âge : approches interdisciplinaires

Dates

date à déterminer

Organisateur(s)/trice(s)

Prof. Manuela Studer-Karlen, UNIBE; Prof. Michele Tomasi, UNIL

Intervenant-e-s

Prof. Michele Tomasi, UNIL, Prof. Manuela Studer-Karlen, UNIBE, M. Étienne Anheim, Paris, EHESS (FR), Mme Élisabeth Antoine-König, musée du Louvre (FR), Mme Maud Pérez-Simon, Université Sorbonne Nouvelle

4 doctorant·e·s qui présenteront un aspect de leur travail

Description

La proposition naît de la rencontre entre des intérêts de longue durée des deux organisateurs, en lien avec le projet PRIMA FNS de Mme Studer-Karlen, intérêts qui résonnent avec les préoccupations de certain·e·s de leurs doctorant·e·s. L'atelier vise à étudier les liens qui se tissent, aux XIVe et XVe siècles surtout, entre thèmes profanes et contexte courtois, selon une approche interdisciplinaire.

Tant le domaine de l'art de cour que celui des sujets profanes ont de longues traditions historiographiques; ils gardent par ailleurs toujours une place centrale dans les travaux sur la culture de la fin du Moyen Âge, et tout·e doctorant·e en études médiévales pourrait être confronté·e à ces problématiques dans ses propres recherches. Étant donnée l'abondance des travaux et la complexité des thématiques, il semble utile de faire un bilan des avancées et des questionnements récents de la recherche. L'accent serait fortement placé sur la mise en images des sujets profanes dans les contextes de cour, en interrogeant les rapports entre représentations, matérielles et mentales, et différents médias. Le choix de solliciter un historien de la culture, une historienne de la littérature très sensible aux rapports textes/images et une historienne de l'art correspond à la volonté de favoriser une réflexion interdisciplinaire. Tant les cours séculières que les cours ecclésiastiques seraient envisagées. En accordant une place importante aussi bien aux commanditaires qu'aux destinataires, il s'agirait d'étudier si et comment les cours auraient offert un contexte spécifiquement connoté pour le déploiement des sujets profanes, et comment ceux-ci auraient reçu une inflexion propre à ces contextes précis.

L'atelier se propose ainsi de donner à entendre aux doctorant·e·s CUSO trois personnes qui travaillent de manière intense sur ces questions, afin de contribuer à ouvrir leurs horizons. Quatre doctorant·e·s seront choisi·e·s par un appel à propositions afin qu'elles/ils présentent leurs propres recherches afin de montrer comment ces questions se posent dans leur propre travail de thèse. Il est prévu de laisser une large place au débat et à la discussion et de mettre en valeur les aspects méthodologiques que les doctorant·e·s pourraient ainsi s'approprier quel que soit leur objet d'étude. Les échanges de vues seront préparés par des lectures préalables proposées par les intervenant·e·s et par les questions que les doctorant·e·s pourront soumettre à l'avance aux conférencier·e·s et qui seront posées publiquement au début de la discussion.

Lieu

UNIL

Information
Places

29

Délai d'inscription 21.04.2023
short-url short URL

short-url URL onepage